skip to Main Content
Menu
Immersion Dans Le Bordeaux De Ses Habitants

Immersion dans le Bordeaux de ses habitants

Voilà déjà trois mois que je suis partie à Bordeaux à la rencontre d’habitants désireux de partager leurs récits de vie et de ville. Et avec Clément, on se rend compte qu’on vous a assez peu parlé de notre travail pour réaliser les carnets d’expériences de six Bordelais sympathiques, inspirés et inspirants.

Déjà, je dois dire ici que je ne connaissais pas Bordeaux, et je ne savais pas trop à quoi m’attendre en découvrant cette ville. J’avais quelques aprioris (oui, on lutte contre au quotidien, et pourtant ils restent collés à nous, c’est énervant !), m’étant laissée bercer par les avis divergents de plusieurs amis : ça allait de « c’est trop génial cette ville ! » à « j’ai pas du tout aimé y vivre ». N’écoutant que mon devoir et ayant très envie de découvrir par moi-même cette ville pour me faire ma propre opinion, je suis donc partie trois semaines à Bordeaux ! Et quoi de mieux pour apprendre à connaître une ville que de discuter avec les gens qui y vivent en parlant de leur quotidien ? Ça tombe bien, c’est ce qu’on fait chez Zigzao : j’adore mon boulot. ;)

Bordeaux en ville

J’ai donc décidé de laisser mes aprioris dans le bus qui m’emmenait à Bordeaux. Je décidai de n’écouter que mes contacts bordelais et de faire confiance à ma curiosité. Dès le lendemain de mon arrivée, j’ai commencé mon immersion grâce à toutes les personnes que j’ai pu rencontrer et interviewer. J’ai fait la connaissance d’une dizaine de personnes que je ne connaissais pas pour la plupart, Bordelais natifs ou d’adoption, qui vivent sur place depuis plus ou moins longtemps, qui apprécient la ville pour des raisons diverses, et qui sortent et fréquentent des lieux souvent différents.

J’ai donc rencontré des personnalités multiples, des fanas d’architecture, des amateurs de bières et/ou de vin, des férus d’art, des gourmands, des curieux, des chineurs, des flâneurs de boutiques, des personnes qui cultivent l’importance de l’humain, des timides, des écolos, des artistes, des fêtards, des parents, des amoureux de la nature, des citadins purs… Des vraies gens, des gens différents, des gens vrais. Chacun m’a parlé de lui, de ses centres d’intérêt, de ce qui lui plait ou lui plait moins dans Bordeaux, de ce qu’il y a trouvé, et de ce qui fait qu’il est ici et pas ailleurs. Ce fut très riche, chaque discussion me donnait accès à un nouvel aspect de la ville, et m’a donné envie d’en découvrir de nouveaux, toujours plus !

Crédits : Bordeaux par Francesvirtual (https://www.flickr.com/photos/senderistas/3859875866/)

Bien sûr en trois semaines, je n’ai pas pu faire tout ce que cela m’avait donné envie de faire. Mais j’ai pris le temps, d’aller voir certains lieux par moi-même, d’observer, de confronter les points de vue et de me forger le mien sur certains sujets. J’ai désormais la sensation de connaître un peu mieux Bordeaux, en tout cas d’en avoir découvert différentes facettes, et non pas d’avoir parcouru la carte postale, la ville-musée, et ça, c’est très agréable ! J’étais disposée à faire des découvertes et à me laisser surprendre : un état pas facile à atteindre, mais qui offre de super sensations !

C’est ce qui m’a permis de faire de belles rencontres, et ce qui fait que j’ai apprécié mon expérience de Bordeaux ! Et cela nous a permis à Clément et moi de réaliser des carnets que l’on trouve plus aboutis encore que ceux de Lille, nous nous sommes dépassés pendant deux mois pour rédiger ces nouveaux carnets !
Et de mon côté, j’ai eu la chance de rencontrer Katherine, Stéphane et Jean, Astrid, Édith, Pierre-Marie et Vincent, et Aude. Des personnes que nous vous présenterons très prochainement. Et c’est donc dans leurs pas, en plongeant dans leurs univers, grâce à leurs carnets, que nous vous proposerons de découvrir Bordeaux !

À très bientôt sur les réseaux sociaux :)

Camille

Co-fondatrice de Zigzao, exploratrice curieuse et voyageuse, multi-potentiel et non spécialiste, passionée par l'éducation populaire, le pouvoir d'agir et les alternatives locales, Camille aime faire plein de choses différentes souvent en même temps, partir à la découverte de lieux conviviaux et/ou engagés, rencontrer des personnes qui se bougent pour faire bouger, et parler de transition, de futur et de tourisme durables et doux.

Cet article comporte 2 commentaires
  1. Bonjour jolie brune,
    Quel enthousiasme!!!!!!! Çà donne envie de découvrir Bordeaux à travers tes carnets de voyage.Continue ainsi et les voyageurs ne pourront pas se passer de leur guide.
    Bisous. GOD,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top